S'enregistrer

Préparation de l'hibernation des tortues terrestres

preparation-hibernation-tortue-terrestre

Pourquoi les tortues hibernent ?

Dans les climats tempérés, pendant l'hiver, le soleil ne peut pas leur fournir assez de chaleur pour que les activités normales de l'organisme puissent être assurées et, dans ces conditions, les reptiles rentrent en hivernation. Chez les tortues, l'hivernation est induite par une baisse de la température et une diminution du nombre d'heures de lumière. Pendant cette période, leur température corporelle diminue, la fréquence cardiaque ainsi que le rythme respiratoire diminuent, le système digestif ne fonctionne plus et le système immunitaire n'est plus très efficace.

Les conditions nécessaires à l'hibernation

La température de l'environnement à laquelle le reptile est exposé pendant sa léthargie revêt une importance fondamentale pour le succès de l'hibernation. En effet, à une température d'environ 5 °C, la tortue s'endort profondément, la consommation de ses réserves corporelles est minimale (le reptile ne risque pas de geler).

Les températures inférieures à 2 °C sont potentiellement dangereuses et en dessous de 0 °C on peut enregistrer des lésions oculaires ou cérébrales avec des dommages irréversibles, même en cas d'exposition brève, car les tissus gèlent. On rencontre généralement ce type de problème chez des animaux qui ont hiberné en plein air, sans protection adéquate.

Dans la nature, la durée de l'hibernation dépend du climat et de la latitude. Pour des animaux élevés en captivité, il faut également tenir compte de la taille, de l'âge, des réserves de graisse et de l'état de santé général. Si l'animal n'est pas en bonne santé, il peut sans aucun problème ne pas entrer en léthargie pendant un an et, en cas de besoin, il est possible de raccourcir artificiellement cette période d'hibernation.

Pour les animaux très jeunes une période d'hibernation courte est certainement plus sûre. La durée globale de la léthargie ne doit pas dépasser vingt semaines. 

En revanche, au-dessus de 11 °C, les animaux ont tendance à devenir actifs. L'une des erreurs les plus fréquemment commises avec des tortues en hibernation est de les laisser à une température intermédiaire entre la température optimale (18-25 °C) et la température de léthargie (5 °C) : dans ces conditions, le métabolisme est maintenu, même s'il fonctionne à un rythme plus lent, et l'animal, ne se nourrissant pas, consomme très rapidement ses réserves énergétiques. Il utilise d'abord ses réserves de graisse, puis une fois celles-ci utilisées, il s'attaque à la masse musculaire et aux organes internes, finissant par mourir ou bien par se réveiller dans un état d'épuisement grave.

Seuls les animaux en condition physique optimale et disposant de réserves de graisses suffisantes, accumulées pendant la saison chaude, doivent pouvoir hiverner. Les tortues malades, affaiblies ou pas assez lourdes ne doivent pas entrer en léthargie mais être gardées au chaud tout l'hiver dans un terrarium bien aménagé, afin de pouvoir être alimentées et/ou soignées. 

 Préparation de la tortue à l'hibernation

Environ deux mois avant la léthargie, il est conseillé de faire procéder à un examen des fèces et, si nécessaire, de soumettre la tortue à un traitement anti-parasitaire. L'absorption d'aliments doit cesser trois ou quatre semaines avant la léthargie pour les animaux de taille moyenne, plus tard pour les animaux les plus petits.

Aucun reptile ne doit pouvoir hiverner s'il a mangé récemment : la nourriture contenue dans le tube digestif n'est pas assimilée pendant la léthargie et risque de pourrir, provoquant l'absorption de toxines, voire une septicémie mortelle.

En outre, les résidus se trouvant dans la bouche, entrant en putréfaction, peuvent provoquer une infection qui risque ensuite de contaminer l'oreille moyenne. En revanche, il faut laisser de l'eau en grande quantité à la disposition des animaux qui se préparent à l'hivernation.

Pour vous assurer que la croissance et l'accumulation de réserves de graisse sont à un niveau suffisant, il peut être utile de mesurer régulièrement le poids et la longueur de la tortue. Par ailleurs, avant le début de la léthargie, nous vous conseillons de vérifier soigneusement l'état de santé du reptile en effectuant les contrôles dont nous vous avons parlé à propos de l'acquisition.

Si une tortue entre en léthargie sans avoir un poids approprié ou si elle présente des symptômes de maladie, il est probable qu'elle ne survivra pas à l'hiver.

En résumé, il ne faut laisser une tortue entrer en léthargie que si :

- elle a subi une période de jeûne suffisant pour vider son appareil digestif

- son poids corporel est optimal

- elle est en parfait état de santé

On peut laisser les tortues hiverner en plein air ou bien à l'intérieur. Ces deux systèmes présentent à la fois des avantages et des inconvénients, mais si vous vous organisez bien, le second choix est sûrement le meilleur car c'est le plus sûr pour l'animal. 

Autres Articles

Où acheter votre tortue aquatique ?Vous trouverez très facilement des tortues aquatiques non protégées par l'accord de Washington dans des animaleries...
Le nombre de tortues présentes dans le même enclos et, surtout le rapport numérique entre mâles et femelles est extrêmement important pour leur bien-ê...
En France, la détention d'animaux tels que les tortues est encadrée par une législation relativement stricte et parfois difficile à connaître pour ceu...
Comment manipuler les tortues ?En général, mis à part les spécimens de très grande taille, les tortues terrestres sont faciles à examiner et à manipul...