S'enregistrer

L'hibernation des bébés tortues de terre

hibernation-tortue-terre

L'hibernation en captivité fait l'objet de nombreux désaccords entre éleveurs et autres professionnels de la terrariophilie.

Certains considérant qu'une tortue ne devrait pas hiberner avant sa seconde année, voir que cette période de repos, issue de l'adaptation aux conditions saisonnières de toutes les tortues soumises à des températures hivernales ne permettant pas un fonctionnement"normal" de leur métabolisme, ne serait pas indispensable.

Un des arguments principaux avancé pour étayer cette théorie étant de considérer que nombre de tortues juvéniles succomberaient à cette première expérience.

Et pourtant, il a été démontré en pratique qu'il est, de loin, préférable de les faire hiberner et ce des la première année sans contrainte de poids ou d'age minimum.

Il apparaît essentiel de rappeler, d'ailleurs, que dans la nature celles-ci hibernent quelques semaines après leur naissances, parfois sans avoir eu l'occasion de "stocker" des réserves.

Par ailleurs, il a été démontré que le taux de mortalité des tortues méditerranéennes nouvellement nées et juvéniles (âgées de 1 a 6 ans) est plus élevé lorsqu'elles n'hibernent pas.

Ce taux décroissant à mesure que la durée d'hibernation s'allonge.

Pour une durée minimale de 3 mois, le taux de mortalité est très faible ,voisine de 3 a 5% contre 23 à 30% lorsqu'elles n'hibernent pas du tout,( source "les tortues de jardin" du Dr Chilliger)

On peut alors supposer que le fait de les empêcher d'hiberner constitue un non -respect de leurs cycles métaboliques pouvant avoir de graves conséquences pour la santé des tortues. 

Il est donc important de rappeler, avant de décrire le processus qui devra être suivi pour mener à bien celle-ci, que seuls les sujets en bonne santé pourront hiberner.

Si vous possédez une juvénile malade elle devra être maintenue en terrarium avec lampe chauffante et néon UVB, son rythme métabolique étant réduit à son minimum durant l'hibernation, ses défenses immunitaires le seront de façon équivalente, laissant alors le champ libre au développement de toute pathologie sous-jacente ou déclarée.

POUR LES TORTUES ELEVEES DANS LE SUD DE LA FRANCE

Les juvéniles pourront hiberner en extérieur sans aucun problème,dès lors qu'elles seront protégées de tout risque de gel ainsi que des prédateurs (rongeurs et autres).

Cependant, deux éléments fondamentaux doivent être pris en considération pour cela, la taille des tortues à cet âge et le fait qu'une hibernation de courte durée, laquelle sera augmentée au fil des années, est préférable jusqu'à au moins 3 ans.

C'est pourquoi l'idéal pour des tortues élevées en extérieur sera d'attendre le moment où elles cesseront toutes activités (comme pour les adultes) et chercheront à hiberner à l'intérieur de leur parc (devant être de taille adaptée).

A ce moment, les jeunes tortues seront placées dans une caisse d'environ 40cm de hauteur et 50 à 60 de côtés, ou plus grande en fonction du nombre de juvéniles,

Cette caisse sera remplie d'un mélange de terre de jardin, de terreau, de sable et de tourbe (le tout sans traitements chimiques) sur une profondeur de 30cm.

Ce mélange devra être légèrement humidifié (mais pas mouillé) offrant aux tortues une hygrométrie d'environ 70 à 80%.

Une fois les tortues placées dans la caisse, celle-ci sera placée dans un endroit ombragé et à l'abri des intempéries.

Lorsque les tortues seront enterrées, elles seront couvertes de feuilles mortes (les feuilles de noyer repoussant les rongeurs, ainsi que la menthe) et protégées de prédateurs par un grillage solide à mailles fines.

Une protection supplémentaire pouvant être nécessaire pour empêcher tout risque de gel à l'intérieur de la caisse d'hibernation, type plaque de polystyrène,

Durant l'hibernation, une surveillance régulière est indispensable, ainsi que le maintien d'un taux d'humidité adéquat de la terre, par pulvérisations si toutefois celle-ci venait à se dé sécher même en surface.

Il est possible que celles-ci viennent à se réveiller momentanément à la faveur de T° douces durant l'hiver, pour reprendre leur léthargie dès le retour du froid.

Dans un tel cas, la mise à disposition d'une soucoupe d'eau leur permettra de se réhydrater si elles le souhaitent, sans qu'aucune nourriture ne doivent leur être distribuée.

Si le réveil devait durer plus de quelques jours, il sera nécessaire des les réchauffer progressivement pour qu'elles puissent reprendre leur activité et se nourrir à nouveau (en terrarium).

De même, la T° extérieure, à l'endroit où seront placées les tortues, devra être comprise dans la fourchette indiquée ci-dessus (5 à 8°C).

Le réveil:

Si on souhaite limiter la durée des premières hibernations, il suffira le moment venu, de provoquer le réveil progressif des tortues en plaçant la caisse dans des pièces successivementde plus en plus chaudes jusqu'à pouvoir les replacer dans leur terrarium une fois bien réveillées.

Dans le cas contraire, Celui-ci interviendra naturellement avec le radoucissement des T° au printemps, la tortue pouvant être replacée dans son parc lorsqu'elle s'est remise en activité.

Un bain à T° ambiante + 4 à 5°C permettra à la tortue de se réhydrater.

Elle se nourrira à nouveau dès que son métabolisme le permettra.

Proposez lui alors des fruits juteux, riches en eau pour ses premiers repas printaniers. 

 POUR LES TORTUES ELEVEES AU NORD DE LA LOIRE

Les premières hibernationsne seront pas envisageables en extérieure faudra donc opter pour une hibernation contrôlée, en intérieur.

Avant de commencer à préparer vos tortues à l' hibernation,assurez vous de disposer d' une pièce, garage, grenier, cave ou autre où les températures ne dépasseront pas les 10 degrés et que le lieu reste hors gel.

Une caisse de bois (ou plastique percée de trous pour l'aération de la terre) remplie d' un mélange de tourbe, terreau et sable, recouvert de feuilles de noyerpour éloigner les rongeurs sera parfait pour y installer vos tortues.

Une protection grillagée sera là aussi nécessaire pour la sécurité des tortues durant cette période.

Pour les personnes possédant plusieurs juvéniles il serais préférable de les faire hiberner dans des caisses séparées pour limiter tout risque de stress et laisser ainsi a votre tortue le choix de son emplacement dans la caisse (ce qui ne saura pas le cas si elles sont deux, bien que cela ne pose pas forcément de problèmes).

L'hibernation comporte toujours un risque, mais il est bien plus important encore lorsqu'on ne respecte pas le rythme naturel des tortues.

Pour y parvenir, il va falloir commencer par abaisser progressivement la durée d'éclairage (photo-période) pour arriver le moment venu à 8H par jour.

La T° point chaud sera ensuite abaissée progressivement sur une quinzaine de jours afin d'atteindre le niveau de la T° ambiante.

Quelques jours plus tard, vous couperez alors l'éclairage UVB (seul la lumière du jour subsistera).

Si votre tortue continue de s'alimenter, au bout d'une semaine sans éclairage et chauffage vous cesserez de la nourrir en la plaçant dans une caisse sans rien (ni substrat ni foin ni eau), juste une cachette.

Pendant environ 1 à 2 semaines, la tortue sera baignée tous les jours à 25°C jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de selles durant deux jours de suite (généralement 8 à 10 jours).

La caisse sera alors placée dans une pièce sombre à environ 15°C durant deux ou trois jours.

La tortue doit être pesée également à ce moment afin d'obtenir un poids de référence avant hibernation et intestins vides.

A ce stade, transférez la tortue dans une autre caisse préparée à l'avance avec 20 à 30cm de mélange de terre, terreau, sable et tourbe (non traités) et légèrement humide (mais pas mouillé, environ 80% d'hygrométrie).

La caisse doit avoir été placée auparavant dans une pièce où la T° se situera à ce moment aux alentours de 10°C et baissera pour se stabiliser entre 5 (3°C mini) et 8°C (maxi)(cave, grenier, garage sans voiture).

Dès que la tortue est enterrée (ou pas), vous la couvrez d'une bonne couche de foin et feuilles mortes (feuilles de noyer contre les rongeurs)..

Durant la période de préparation, la tortue ne devra pas perdre trop de poids (toujours un peu car le tube digestif se vide) et il faudra continuer à la peser une fois par semaine tant que c'est possible, même en hibernation, cela ne les dérangeantpas si c'est assez rapide (à ne pas faire si elle est enterrée...).

Le taux d'hygrométrie sera également à surveiller et une humidification du substrat par vaporisations sera à effectuer si nécessaire pour prévenir toute déshydratation de la tortue.

Si la T° dépasse durant plusieurs jours les 10°C ou que pour une autre raison elle semble se réveiller sans repartir en hibernation (yeux ouverts et active), il faudra la réveiller.

Quoi qu'il arrive, si tout se passe bien, le réveil aura lieu 6 semaines après la mise en hibernation (pièce à 5/8°C).

Le réveil :

Pour les tortues placées dans une pièce entre 5 et 8°C:

Pour cela le processus inverse est entamé :monter en T° progressive par transition de la caisse dans une pièce plus douce en T° durant deux ou trois jours (T° supérieure à 12°C mais inférieure à 20°C), puis remise en place dans le terrarium (sans chauffage ni éclairage UVB) lorsqu'elles sont réveillées.

Enfin remise en route des lampes dans le terra au bout de quelques jours.

 POUR UNE HIBERNATION EN FRIGO

Si vous ne disposez pas de pièces aux températures adéquates, ou si vous craignez que les températures fluctuent trop, vous pouvez recourir à une hibernation en réfrigérateur :

Le thermostat d'origine ne permettra pas de contrôler les phases pré ou post hibernation. Pour y remédier, vous pouvez vous en procurer un chez un revendeur de produits électriques ou électronique (Thermostat pour climatiseur). Celui-ci devra offrir une plage de réglage de 0 à 20 degrés.

L'idéal est de remplacer la porte du frigo par une surface vitrée offrant une isolation suffisante et permettant un contrôle visuel de vos tortues. Attention, cette surface vitrée ne devra être utilisée que lorsque les températures seront supérieur à 10°C car en dessous, les déperditions seraient trop importantes.

Afin de ventiler l'intérieur du frigo, vous pouvez placer un aérateur, semblables à ceux disponibles pour les aquariums, a l'extérieur du frigo et de mettre le tuyau à l'intérieur. Si vous n'en disposez pas, veillez à maintenir une aération minimale en pratiquant par exemple deux entailles de quelques centimètres dans le joint de la porte (l'ouverture quotidienne de celle-ci permettra également de renouveler l'air).

Après avoir suivi les étapes de préparation décrites ci dessus jusqu'à la phase de début de refroidissement (descente de T° sous le niveau des 20°C jour),Vos tortues seront placées, toujours dans la caisse sans substrat, à l'intérieur du réfrigérateur, en vous assurant de les protéger contre les gouttes de condensation provenant du refroidissement du frigo qui, n'en doutez pas, seront surement abondantes.

L'hygrométrie ambiante devra néanmoins être surveillée et maintenue à 70/80% en ajoutant, si nécessaire un bac d'eau sur le fond du réfrigérateur.

Faites descendre la température de deux degrés tous les deux jours en partant de la T° ambiante (19/20°C).

Lorsque vous arriverez à dix degrés, placez vos tortues dans le bac remplit du mélange terreux, remettez la porte d'origine du frigo, et continuez la descente de température toujours à un rythme de deux degrés tous les deux jours jusqu'àarriver entre 5 et 6 degrés.

Le réveil :

Pour les tortues placées en réfrigérateur modifié:

Remontez les températures de 2 degrés par jour et remettez la porte en verre lorsque la température sera supérieur à 12 degrés.

Lorsque la T° ambiante (19/20°C) est atteinte et le réveil effectif, replacez les tortues dans leur terrarium.

Dans ce cas, l'éclairage pourra être remis en fonction à raison de 8H par jour dès le lendemain, puis deux jours plus tard le chauffage avec augmentation progressive de la T° point chaud.

Autres Articles

Les oeufs de tortues Dans la nature, les oeufs restent en incubation dans la terre. Mais en captivité, il est préférable de les maintenir en incubatio...
 La carapace, c'est-à-dire la structure rigide qui protège le corps des tortues comme une armure, est l'élément distinctif de cette classe de rep...
Les soins sont moindres lorsque la tortue est élevée conformément à son espèce et nourrie sainement. Une pince à épiler est utile pour ôter les é...
Avant toute chose, vous devez connaître le milieu naturel de votre tortue : s'il s'agit plutôt d'une tortue semi-aquatique (tortue palustre), ou bien ...