S'enregistrer

L'incubation des oeufs de tortues

incubation-tortue

Les oeufs de tortues

Dans la nature, les oeufs restent en incubation dans la terre. Mais en captivité, il est préférable de les maintenir en incubation artificielle. Cela vous permettra d'augmenter considérablement vos chances.

Avant de placer les oeufs en incubation, il peut être intéressant de vérifier que ceux-ci sont bien fertiles. Pour cela il est possible de les observer avec une source de lumière intense (par exemple une lampe torche), opération que l'on appelle « mirage » : placés à contre-jour, les œufs révèlent en effet le réseau de vaisseaux sanguins qui est en train de se former.

Toutefois, cette méthode n'est pas toujours fiable et si l'interprétation est erronée, elle peut provoquer l'élimination d'œufs fertiles ; en outre, on risque d'abîmer l'œuf. Si l'œuf apparaît de toute évidence comme étant non fertile, il peut être écarté mais dans tous les autres cas, il est préférable d'attendre et de voir ce qui se passe. Il est essentiel d'interpréter prudemment les changements de couleur : parfois, les œufs en phase de développement prennent d'étranges nuances ou deviennent foncés bien qu'ils soient fertiles.

La présence de moisissures n'est pas nécessairement un signe d'infertilité étant donné que celles-ci peuvent se développer si l'humidité est excessive, même si l'embryon reste vivant. Toutefois, il est conseillé de placer les œufs atteints de moisissures dans un conteneur séparé, pour éviter que celles-ci ne s'étendent à d'autres œufs. Certains éleveurs obtiennent de bons résultats en saupoudrant les œufs attaqués par les moisissures avec une préparation antifongique en poudre.

Des petites fissures dans les œufs ne signifient pas nécessairement que le développement embryonnaire est entravé.

L'incubation artificielle

Si les œufs pondus n'appartiennent pas à une espèce originaire de la zone climatique dans laquelle la tortue vit, il sera nécessaire des les incuber artificiellement en les retirant du nid le plus tôt possible.

Les œufs peuvent être disposés dans un petit conteneur en plastique, par exemple une boîte alimentaire remplie pour moitié d'un substrat approprié (de la vermiculite ou gravier fin) qui sera placé lui-même dans un incubateur. Il n'est pas nécessaire d'enterrer complètement les œufs mais il suffit de les recouvrir à moitié. Il est important, avant d'entreprendre la récupération des oeufs sur le lieu de ponte, de pratiquer une petite marque sur le dessus de ces derniers (au crayon à papier par exemple) afin de les déposer dans leur position initiale à l'intérieur de l'incubateur. Les oeufs de tortues étant dépourvus de chalaze (filament permettant le maintient de l'embryon à l'intérieur de l'oeuf), si ceux- ci étaient retournés l'embryon pourrait périr.

L'incubateur

Les incubateurs pour reptiles sont, de loin, préférables à ceux prévus pour les oiseaux qui présentent l'inconvénient de créer un courant d'air excessif, risquant de provoquer la déshydratation des œufs. Il est de toute façon possible de fabriquer soi-même, à peu de frais, un incubateur artisanal efficace. Il suffit de se procurer un conteneur isolant muni d'un couvercle et de disposer sur le fond un petit tapis ou un câble chauffant (40 ou 60 watts) au-dessus duquel, sans contact direct, vous placerez une grille qui accueillera les conteneurs à œufs.

Pour garantir un niveau d'humidité suffisant, placez à l'intérieur un petit bac rempli d'eau et maintenez la vermiculite légèrement humide (l'utilisation d'un hygromètre permet de contrôler le degré d'humidité qui, dans la plupart des cas, doit se situer aux environs de 70 %). Pour assurer une bonne température d'incubation, élément fondamental pour le développement de l'embryon, utilisez un thermostat électronique d'excellente qualité. La sonde du thermomètre de contrôle doit être placée à proximité des œufs dans leur conteneur.

Pour les œufs des espèces semi-terrestres, il est nécessaire d'obtenir des niveaux d'humidité très élevés (90 % ou plus) : il est par conséquent essentiel que l'incubateur soit constitué d'un matériau résistant à l'humidité. On peut utiliser pour ce faire un bac en verre pour aquarium ou pour terra-rium.

Dans ce cas, placez au-dessus de la grille un conteneur en plastique muni d'un couvercle et rempli d'un substrat humide (par exemple de la vermieulite mélangée à un volume égal d'eau) où vous disposerez les petits bacs contenant les œufs. Le couvercle du conteneur doit rester fermé de manière à assurer un degré d'humidité élevé et il faut ajouter périodiquement de l'eau. Pour aérer, ouvrez le couvercle une fois par jour pendant quelques instants.

Temps d'incubation

La durée de l'incubation varie en fonction de la température ambiante. Le développement de l'embryon n'est possible que dans une certaine plage de températures, variable selon les espèces. Cette température est généralement comprise entre 28 à 32°C. Plus la température est élevé et plus le développement de l'embryon est rapide et moins de temps il faudra pour que le petit naisse.

Toutefois, le laps de temps entre l'éclosion du premier et du dernier œuf d'une même ponte, peut varier et aller d'une ou deux semaines. Tous les petits ne naissent pas en même temps et des semaines peuvent s'écouler entre la première éclosion à la dernière. Les délais d'éclosions étant très variables, il ne faut pas chercher à éliminer ou ouvrir des œufs qui tardent à éclore. N'essayez pas non plus d'aider un petit à sortir de sa coquille (cela peut prendre naturellement plusieurs heures), vous pourriez provoquer une déchirure du sac vitellin et donc sa mort.

En dessous d'une certaine température minimale, les œufs ne se développent pas alors que si la température est trop élevée on pourra constater la naissance de fœtus mal formés ou la mort de l'embryon.

Autres articles :

Éléments épinglés
Activités récentes
  •   Philippe a commenté cette publication il y a 4 heures
    Bonjour
    J ai des tortues d Hermann ds un enclos de le jardin. Je leur donne de la salade un peu des pissenlits un peu des fruits des os de sèches et une limace de temps en temps. Mais je suis inquiète car je m m'aperçois qu elles ont les ecailles…
    Bonjour
    J ai des tortues d Hermann ds un enclos de le jardin. Je leur donne de la salade un peu des pissenlits un peu des fruits des os de sèches et une limace de temps en temps. Mais je suis inquiète car je m m'aperçois qu elles ont les ecailles qui s'épaississent un peu pyramidales .Que dois je faire?
    Merci infiniment pour vos conseils
    Geneviève
    Lire la suite
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Bertrand a ajouté une nouvelle vidéo
    Repas tortues
    Repas des tortues dans mon bassin
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Manou Lecaulle vient de s'inscrire sur le site
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Bienvenue!
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Geneviève Cabrolier vient de s'inscrire sur le site
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  •   Léopold Van Brandt a réagi à cette publication il y a 1 jour
    Bertrand a ajouté une photo à l'album Photos du journal
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  •   Bernard a commenté cette publication il y a 1 jour
    Est ce ici ou l'on peut poser des questions ?
    Merci
    Cordialement
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    • Oui exactement
      0
      0
      0
      0
      0
      0
      Dénoncer
    • Alors voici ma question : j'ai deux tortues Hermann. Je leur ai fabriqué un enclos avec grillage sur le dessus pour éviter les rats ou autresAlors voici ma question : j'ai deux tortues Hermann. Je leur ai fabriqué un enclos avec grillage sur le dessus pour éviter les rats ou autres prédateurs qui auraient de mauvaises intentions. Mais, car il y a toujours un mais, j'ai été obligé de séparer mes tortues car de temps en temps elles se battent et se mordent, en plus je ne sais pas reconnaître si ce sont deux mâles, deux femelles ou un couple.
      J'ai grand besoin d'aide
      Merci
      Cordialement
      Bernard
        Lire la suite…
      0
      0
      0
      0
      0
      0
      Dénoncer
    • C'est très bien pour le grillage. Les morsures de rats peuvent arriver et donner des blessures graves. Bien possible que ce soit deux mâles en effet.
      C'est très bien pour le grillage. Les morsures de rats peuvent arriver et donner des blessures graves. Bien possible que ce soit deux mâles en effet.
      Pour t'aider à confirmer le sexe il me faudrait des photos. En particulier au niveau de la queue.
        Lire la suite…
      0
      0
      0
      0
      0
      0
      Dénoncer
    • Je m'occupe des photos ce weekend, on va deja essayé de déterminer le sexe, se sera un bon début.
      Merci encore
      Cordialement
      0
      0
      0
      0
      0
      0
      Dénoncer
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  •   Bernard a commenté cette publication il y a 1 jour
    Bonjour à toutes et à tous, je suis nouveau sur le site et vous souhaite une bonne après midi
    Cordialement
    Bernard
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  • Bernard vient de s'inscrire sur le site
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
  •   Clément a commenté cette publication il y a 1 jour
    Philippe a ajouté une nouvelle vidéo
    La tortue d'Hermann
    Le tour de France de la biodiversité 2013 : étape 2/21

    Ces animaux ont une très longue durée de vie, souvent plus de 60 ans, et ne pondent annuellement que trois à six œufs. À partir du mois de novembre l'espèce « hiberne ». Elle s'enterre de…
    Le tour de France de la biodiversité 2013 : étape 2/21

    Ces animaux ont une très longue durée de vie, souvent plus de 60 ans, et ne pondent annuellement que trois à six œufs. À partir du mois de novembre l'espèce « hiberne ». Elle s'enterre de quelques centimètres dans le sol jusqu'au mois de mars. Pendant cette période, elle est capable de ralentir presque totalement son métabolisme ce qui lui permet, notamment, de ne pratiquement pas perdre de poids. Malgré la protection et les mesures de gestion pour la favoriser, cette espèce reste très menacée, notamment en raison des feux de forêts de plus en plus fréquents qu'elle n'est pas capable d'éviter, et de la poursuite de la destruction de ses habitats naturels pour faire place aux activités humaines.
    Lire la suite
    Publication en cours de modération
    Statut publié avec succès. Il est désormais visible dans votre journal.
Aucune activité