S'enregistrer

Les espèces de tortues terrestres et aquatiques

espèce de tortue

La tortue est un animal passionnant vieux de plusieurs millions d'années. Appelés aussi testudines ou chéloniens, les tortues sont séparées en trois groupes principaux, les tortues terrestres, les tortues aquatiques et les tortues marines
On compte environ 337 espèces réparties dans le monde, dont la tortue d'Hermann qui vit naturellement en France.

Les tortues terrestres vivent exclusivement au sec à l'exception des moments pour s'hydrater. Les tortues aquatiques se plaisent surtout dans un milieu aquatique mais passent une partie de leur temps sur terre pour prendre des bains de soleil et pondre. Tandis que les tortues marines vivent à l'inverse constamment dans l'eau et ne se rendent sur la surface terrestre que pour pondre leurs oeufs. Les tortues marines ont d'ailleurs un excellent sens de l'orientation qui leur permet au moment de la ponte de les conduire à l'endroit exact où elles sont nées. Cela est permis grâce à la présence de magnétite qui rendraient les tortues marines sensibles au champ magnétique terrestre. Les tortues autres que marines n'en sont à priori pas pourvues.

Les espèces de tortues de terre 

Les tortues de terre sont des reptiles qui vivent exclusivement dans un milieu terrestre et dans des climats chauds et secs. Dans la nature leur territoire s'étend plusieurs hectares. En captivité, ces animaux ont donc besoin d'un enclos dans le jardin ou d'un terrarium aussi grand que possible. Les tortues terrestres ont un régime alimentaire herbivore et ont une nourriture composée essentiellement de feuilles, de fleurs et de plantes. Pour maintenir leur métabolisme en vie, ces tortues ont besoin de chaleur issue du soleil ou d'une lampe chauffante, afin d'augmenter la température interne de leur corps. La plupart des espèces terrestres entrent en hibernation l'hiver dès lors que les températures ne sont plus suffisantes. La tortue Hermann (testudo hermanni) est la seule espèce terrestre vivant en France à l'état sauvage. Certaines espèces, comme la la sulcata ont une carapace dont la taille peut atteindre jusqu'à 80 cm de longueur. Les plus jeunes spécimens sont particulièrement vulnérables aux rongeurs et à certain animaux de compagnie comme le chien ou le chat. Selon leur âge, les femelles pondent entre 2 à 12 oeufs. Pour se maintenir en bonne santé, une tortue de terre a besoin de calcium et de vitamine D provenant des rayons UVB.

Les espèces de tortues d'eau douce 

Les tortues d'eau douce sont des reptiles qui passent majoritairement leur temps dans l'eau. Les mâles comme les femelles apprécient aussi faire certains activités sur une surface terrestre comme prendre des bains de soleil. Pour se développer et être en bonne santé, l'aquarium doit être équipé de différents matériels et accessoires, dont un système de filtration et de chauffage, ainsi qu'une lampe d'éclairage. Ce qui peut représenter un certain prix. Afin d'éviter l'accumulation d'algues vertes dans leur habitat et sur leur carapace, le filtre de la pompe doit bénéficier de soins réguliers. Selon les espèces, les tortues d'eau peuvent être carnivores, omnivores ou herbivores. Leur alimentation se composent de poissons, d'insectes et de quelques plantes. Il est possible de leur donner certains produits en granulés riches en protéines. Ce type de nourriture doit néanmoins être pauvre en graisse. Quand les températures et la chaleur sont suffisantes, certaines espèces comme la tortue de Floride peuvent séjourner à l'extérieur dans un bassin ou bac d'eau. Au moment de l'hibernation, les tortues aquatiques doivent être mis à l’abri des prédateurs comme les rongeurs afin d'éviter les morsures. Les tortues ne sont pas Contrairement à certains animaux de compagnie comme le chat ou le chien, la tortue d'eau douce aime être tranquille.

Adopter une tortue 

La carapace est une formidable protection qui permet notamment aux testudines de vivre très longtemps. 60 années environ pour les petites espèces, et jusqu'à 150 ans pour les tortues géantes.

L'âge des tortues 

La tortue géante des Galápagos Harriet a vécu jusqu'à ses 175 ans. Adwaita, une tortue géante des Seychelles aurait quand à elle vécue jusqu'à 250 ans ! Avec ses 300 kg et ses 130 cm de longueur de carapace, une tortue géante est un reptile qui ne trouve généralement pas sa place dans le jardin d'un particulier. Et encore moins la tortue verte et la tortue luth qui sont des tortues de mer pouvant vivre jusqu'à 70 ans environ.
Autre espèce que l'on ne rencontre pas souvent en captivité, la tortue à long cou (Chelodina longicollis). La particularité de la tortue à long cou est justement son très long cou qui peut s'étendre loins de sa carapace. Les tortues de Floride (Trachemys scripta elegans) sont des espèces que l'on rencontre nettement plus souvent.
Cette longévité a une importance capitale quand on décide d'adopter ce reptile. Les tortues vivent bien plus longtemps que la plupart des animaux de compagnie de famille, comme le chien ou le chat. Il arrive donc parfois qu'une tortue décède après son propriétaire. Adopter une tortue est un engagement sur le très long terme. On ne décide pas d'acheter une tortue sur un coup de tête. Il s'agit d'une décision qui doit être pris en famille. D'autant plus qu'une tortue peut avoir une grande taille, jusqu'à 80 cm pour la sulcata adulte. La tortue est avant tout un animal sauvage qui a besoin de tranquillité. Ce reptile n'apprécie pas être constamment cajolé ou caressé. Sa santé est fragile sur certains points, notamment avec la présence de courants d'air.
Si vous partez en vacance il est grandement préférable qu'elle reste dans son environnement habituel, et de confier le nourrissage quotidien à un proche.

Le besoin d'espace d'une tortue 

Dans le monde sauvage elle vagabonde sur plusieurs hectares à la recherche de nourriture. En captivité son territoire est forcément plus limité, c'est pourquoi il faut être en mesure de lui offrir un environnement aussi spacieux que possible. Il est fortement recommandé d'avoir un jardin où vous pouvez aménager un parc terrestre ou un bassin à votre tortue.
Une terrasse ou un mini balcon peut aussi permettre à votre tortue de bénéficier de la lumière et du soleil naturel. Enfin la dernière option est le terrarium ou l'aquarium. Il s'agit d'un territoire fermé qui recrée un monde artificiel.
Le terrarium est surtout utilisé pour les jeunes reptiles ou pour les espèces nécessitant de fortes chaleurs. Cela peut s'avérer couteux car il doit être de très grande taille pour offrir suffisamment d'espace à votre tortue. De plus il doit être équipé d'un spot chauffant et d'une lampe UVB que l'on change chaque année.
L'aquarium représente également une dépense conséquente. Au delà de l'achat de l'aquarium, ii faut également acheter divers équipements dont un système de chauffage et de filtration d'eau. L'eau et l'électricité alourdiront forcément vos factures.

L'hibernation chez les tortues 

Pour maintenir une bonne santé, les tortues terrestres méditerranéennes comme la testudo graeca et testudo hermanni, ainsi que certaines tortues aquatiques ont besoin d'hiberner durant 6 mois de l'année, à partir d'octobre et jusqu'à la mi-mars. L'hibernation doit impérative s'effectuer avec des températures situées entre 5 et 10°C maximum. Il faut donc prévoir une cave ou un lieu offrant de bonnes conditions.

L'alimentation des tortues terrestres qui sont herbivores nécessitent d'avoir un jardin ou un espace naturel accessible où vous pourrez cueillir les végétaux dont elles ont besoin. Il existe bien des granulés mais ceux ci ne sont que des compléments qui ne peuvent se substituer à une nourriture fraîche.
La tortue aquatique commence sa vie en étant carnivore puis devient omnivore. C'est à dire qu'elle se nourrit aussi bien de chair que de végétaux. Certains aliments peuvent être congelés et d'autres non, cela demande une certaine logistique.

Le prix des tortues 

En France la réglementation concernant la vente des animaux sauvages est très encadrée. Au niveau national des français et dans le monde, une tortue n'est pas considérée comme un animal de compagnie, elle est au contraire un animal protégé. Seules les spécimens élevés en captivité peuvent être proposés à la vente. Il est donc strictement interdit de vendre ou détenir des tortues capturées dans la nature. C'est le cas notamment de la testudo hermanni (aussi écrit tortue hermann), qui vit à l'état sauvage dans le territoire français dont le sud et en Corse.
On trouve des testudines dans des animaleries et directement auprès des éleveurs français et ailleurs. Certains professionnels proposent la livraison à votre domicile grâce un transporteur spécialisé. N'hésitez pas à leur demander des conseils.
Le prix d'une tortue varie beaucoup selon les espèces et l'âge. Les jeunes ont un prix moins élevés que les adultes. De plus les tortues aquatiques sont généralement vendues nettement moins chères que leurs cousines les tortues terrestres.
Une tortue de Floride bébé peut être vendue environ 25 €. Une jeune pelomedusa subrufa est proposée à environ 30 euros. Alors que des espèces terrestres comme un bébé tortue hermann a un prix d'environ 180 euros, et peut monter jusqu'à 700 € pour une femelle adulte. La tortue grecque a un prix relativement similaire celui de la tortue hermann.
Une tortue des steppes est un peu moins chère, et coûte environ 150 euros pour un mâle adulte, 220 € pour une femelle adulte de 15 cm environ. Les tortues sulcata ou léopard sont du fait de leur grande taille, vendues encore plus chers à l'âge adulte. 2500 euros pour une tortue sulcata de 40 cm.
Il est préférable d'acheter sa tortue au printemps ou l'été, car les conditions de transport jusqu'à votre domicile sont facilitées. De plus certaines espèces hibernent, il faut éviter de les perturber durant leur long sommeil.

L'enclos et le bassin d'une tortue 

Une tortue est un animal sauvage qui vit sur un territoire immense. En captivité l'espace est forcément beaucoup plus réduit. Pour maintenir une qualité de vie et un sentiment de bien être, il est primordial d'offrir à votre tortue un habitat aussi grand que possible.
Une tortue terrestre apprécie beaucoup passer ses journée dans un parc extérieur, où elle pourra prendre des bains de soleil et se nourrir d'herbes fraîches.
La tortue d'eau se plaît dans un grand parc aquatique spacieux constitué d'un bassin et d'une plage.
De jeunes reptiles ont besoin de moins d'espace que des adultes. Néanmoins votre jardin doit être suffisamment vaste pour vous permettre d'agrandir son habitat. Cela est d'autant plus valable si vous projetez d'acquérir de nouvelles tortues. 2 mètres carré est un minimum pour une jeune tortue. À noter que la tortue est un animal solitaire, qui ne connaît pas le concept de famille.
Certaines espèces comme la tortue Hermann ou la tortue de Floride pourront séjourner tout au long de l'année dans leur parc, à l'exception de l'hiver lors de l'hibernation. Cela est d'autant plus vrai si vous vivez dans une région avec un très bon ensoleillement comme la Corse, dont la tortue hermann est originaire.
L'emplacement idéal pour un parc est une zone très bien ensoleillée qui est à l'abri du vent et des courants d'air. Avec aussi une partie ombragée par un arbuste afin de leur permettre d'abaisser leur température interne quand elles le désirent.
La proximité avec un mur est intéressante afin d'accumuler la chaleur en journée et de la restituer la nuit.
La clôture doit être profondément ancrée dans le sol et être suffisamment haute afin d'empêcher toute évasion.
Un grillage disposé sur le dessus est utile pour protéger les plus jeunes tortues des éventuels prédateurs comme le rat, ou voire certains animaux de compagnie comme le chien ou le chat.
L'enclos doit disposer d'une ou plusieurs cachettes afin de permettre à votre tortue de s'y réfugier la nuit ou en journée. Il pourra enfin contenir quelques buissons et éléments de décor comme des pierres.
Pour une tortue d'eau, le bassin doit représenter les 3/4 de la surface du parc. On trouve des bassins en plastique dans les jardineries. Plus le volume sera grand, mieux ce sera pour votre tortue. Pour limiter la formation d'éléments pathogènes et d'algues vertes, une pompe est nécessaire pour filtrer continuellement l'eau.

Le terrarium des tortues terrestres 

Pour compléter ou pallier l'absence d'un enclos, les tortues terrestres doivent être installées dans un habitat éclairé et chauffé.
Bien qu'un environnement extérieur est nettement préférable pour une tortue, l'aménagement d'un terrarium est envisageable à condition qu'il soit suffisamment grand.
Il doit mesurer au minimum huit fois la longueur de la carapace, et quatre fois en profondeur. Si vous possédez plusieurs animaux, vous devez ajouter environ 20% de place supplémentaire.
On recommande généralement un modèle en verre fermé dans le but de conserver toute la chaleur produire par la lampe. Les vitres coulissantes permettent d'accéder facilement aux tortues, et de les nourrir aisément. Cela permet par ailleurs à tous les membres de la famille de pouvoir observer l'animal sans le déranger.
Il doit impérativement avoir un spot chauffant et être associé à un thermostat. Selon l'espèce la chaleur doit parfois être très élevée, de 25 à 35°C.
Vous pouvez vous équiper de lampe à incandescence visible, blanche, rouge ou bleu. Ou encore d'une lampe céramique qui n'émet aucune lumière. Ce spot ne doit pas être placé au centre du vivarium, mais plutôt sur l'un des côtés. Cela afin d'avoir une zone plus fraîche et une zone plus chaude.
Le terrarium doit également être équipé d'une lampe UVB sous la forme d'un tube ou d'une ampoule fluorescente. Il doit être à l'intérieur, sans quoi la vitre filtrera les rayons UVB indispensables au bon développement de votre tortue.
La durée de l'éclairage dépend de l'espèce de votre tortue, mais est comprise entre 8 à 14 heures continues.
Le sol doit être recouvert d'un substrat naturel, composé de terre de bruyère, de fibres de coco, ou encore d'écorces de bois.
Une ou plusieurs cachettes doivent être mises à disposition afin de permettre à vos espèces de reptiles de s'y réfugier le jour et la nuit. Sans oublier un récipient d'eau suffisamment grand pour que la tortue puisse s'y baigner entièrement.
Vous pouvez enfin agrémenter votre terrarium de quelques accessoires comme des petites branches d'arbres, de plantes, et de petits rochers. Il existe des kits de terrariums prêts à l'emploi qui s'avèrent très pratiques, il faut néanmoins les compléter par quelques éléments afin de les rendre parfaitement fonctionnels.

L'aquarium des tortues d'eau 

L'aquarium est un habitat qui complète le bassin extérieur dans les périodes où le climat en France et ailleurs n'est pas très favorable, ou quand les températures sont trop insuffisantes pour maintenir vos tortues actives.
Là encore il est important que le volume de l'aquarium soit le plus élevé possible. Il doit être à la fois large et profond afin de permettre à vos tortues de nager aisément.
On indique généralement qu'on obtient la longueur de l'aquarium en multipliant la longueur de la carapace d'une tortue adulte par cinq. Pour calculer la largeur on multiplie cette valeur par 3 environ.
Le fond de l'aquarium doit être recouvert de sable préalablement lavé. Il est important que la tortue puisse se poser une surface sèche. Il faut donc prévoir une plage au sec et placée directement dessous un spot chauffant. Elle pourra ainsi faire ses bains de soleil. Libre à vous d'agrémenter l'aquarium de différents éléments naturels, comme des roches, des plantes et des branches d'arbre.
Pour maintenir une bonne qualité d'eau douce, il est important que l'aquarium dispose d'une pompe filtrante. En effet la majorité des tortues vivent dans l'eau douce.
Certains modèles sont directement associés avec un système chauffant et un thermostat. Il suffit de le paramétrer en fonction de la température idéale de l'espèce. Certaines espèces préfèrent les eaux calmes ou au contraires les eaux agités, il faut donc choisir sa pompe en fonction.
Autre élément indispensable, le tube UVB afin que les tortues puissent capter la vitamine D essentielle au bon développement.
Une plaque de verre ou de Plexiglas placée sur le dessus permet d'éviter les courants d'air qui sont très nuisibles aux tortues.
L'aquarium doit être placé dans une pièce calme de la maison. S'il est placé près d'une fenêtre, les tortues apprécieront la lumière du jour naturelle, mais cela aura tendance à accélérer la formation d'algues vertes.

La nourriture des tortues 

Les tortues terrestres et les tortues aquatiques ne partagent pas le même menu.
Les tortues terrestres sont herbivores, alors que les autres tortues sont carnivores ou omnivores.

La nourriture de la tortue de terre 

La nourriture de la tortue terrestre est essentiellement composée de végétaux, comme les herbes, les feuilles et les plantes sauvages. On peut par exemple citer le pissenlit, le trèfle, le sédum, le cresson, le plantain, le liseron, ou le foin.
Le pissenlit est un excellent aliment car il est très riche en calcium et faible en phosphore.
Les tortues de terre mangent aussi volontiers des fleurs, comme les fleurs de courgette ou d'onagre fraîches. Les fruits ne à donner que très occasionnellement, car ils ont tendance à donner des diarrhées. De plus le sucre n'est pas sain pour elles.
Les légumes riches en protéines végétales comme les haricots ou les petits pois représentent un danger pour les tortues de terre, car ils sont très riches en phosphore.
Les testudines mangent très ponctuellement un escargot ou une limace croisée sur leur chemin.
Si vous disposez d'un jardin, vous pouvez facilement planter des kits de graines spécialement adaptées aux tortues.

La nourriture de la tortue d'eau 

Chez la tortue d'eau, l'alimentation est très différente. Au début de leur vie, elles sont totalement carnivores et ne mangent que de la viande. Et à mesure qu'elles grandissent elles deviennent omnivores, puis ne sont plus quasiment qu'herbivores.
Elles apprécient le poisson d'eau douce vivant ou frais, comme la truite. L'alimentation peut être congelée, mais doit avoir été décongelée préalablement. Elles se nourrissent aussi de boeuf haché. Vous pouvez aussi leur proposer des mollusques comme les escargots.
Il existe des aliments préparés pour tortue d'eau. Ils sont intéressants à condition qu'ils ne contiennent pas trop de graisses.
La vitamine A est l'élément qui fait souvent défaut chez la tortue d'eau. Une carence en vitamine A provoque notamment un gonflement des paupières.

La quantité de nourriture à donner à une tortue 

La quantité d'alimentation dépend essentiellement de son âge. Au début il peut paraître difficile d'évaluer la bonne quantité. On conseille donc d'en apporter en grande quantité au départ, et d'observer le niveau des pertes au fur et à mesure. Cela vous permettra au final d'ajuster la quantité idéale. La prise de poids doit par ailleurs est régulière.

Les compléments alimentaires pour tortue 

Chez les testudines le calcium est un nutriment essentiel pour façonner la carapace. Associé à la vitamine D absorbée par la peau, il est absorbé directement dans l'alimentation.
Il est donc conseillé d'apporter du calcium à partir de coquilles d'oeufs écrasées, ou d'os de sèche râpées. Certains compliments alimentaires en granulés en sont d'ailleurs enrichis.

Les bébés tortues 

Les tortues ne sont pas des mammifères mais des reptiles ovipares. Les femelles tortues ne couvent pas leurs oeufs, et elles ne sont pas présentes au moment de la naissance. Il n'y pas d'esprit de famille pour ainsi dire. Les bébés tortues sont livrés à eux même dès le début de leur vie. En captivité les chances de survie des bébés sont bien plus élevées. L'accouplement, la ponte, l'incubation sont les étapes jusqu'à la naissance, mais elles demandes une certaine expérience. Il est donc recommander de faire s'informer au préalable, en lisant les conseils pratiques indiqués sur notre site.

Le couple tortues mâle et femelle 

Tout d'abord pour qu'une reproduction puisse avoir lieu, il est bon de savoir si vous détenez au moins une tortue mâle ou femelle.
Chez les tortues la différentiation sexuelle est relativement claire, à condition qu'elles aient au minimum 5 ans environ. Avant cet âge les signes ne sont pas assez fiables.
Les mâles ont généralement une queue plus courte que les femelles. À l'âge adulte la queue des reptiles mâles est rabattue sur le côté. Tandis que la queue des femelles est beaucoup plus courte.

L'accouplement des tortues 

La carapace, ou plus exactement le plastron qui correspond au dessous, est légèrement creuse. Cette partie concave permet au mâle de pouvoir plus facilement épouser la dossière de sa partenaire. Les mâles sont également plus petits que les femelles.
La reproduction n'a lieu qu'à condition que la maturité sexuelle a été atteinte. C'est en général à partir des 5 ans pour le mâle, et 10 ans pour la femelle.
À la saison chaude, les mâles se lancent dans sa parade amoureuse et tentent inlassablement d'immobiliser la femelle en vue de la reproduction. Ils n'hésitent pas à lui mordiller les pattes arrières.
C'est pourquoi il parfois nécessaire de les séparer quelques temps afin d'éviter des blessures trop importantes.
Une fois positionné sur la dossière de sa partenaire, les mâles prononcent un cri très caractéristique et s'accouple.
La femelle peut ainsi féconder ses ovules et commencer le développement de ses oeufs.

La ponte des oeufs de tortue 

60 à 90 jours environ après l'accouplement, elle se met en quête d'un endroit idéal pour pondre. Ce délai est très variable selon l'espèce.
Pour une tortue vivant en captivité dans un parc, il est très important que la terre puisse être creusé assez aisément. Le mieux est de lui prémâcher le travail en bêchant une zone et en la mélangeant avec un peu de sable. Car dans certains cas, ne pouvant trouver un endroit favorable pour pondre, la femelle conserver ses oeufs et apparait une pathologie appelée rétention d'oeufs.
La femelle creuse un trou relativement profond avec ses pattes, et pond chaque oeuf un à un. Cette étape peut durer jusqu'à plusieurs heures. Elle les recouvre ensuite avec la terre.

L'incubation des oeufs de tortue 

Pour favoriser la réussite de la reproduction, il est conseillé d'incuber ces oeufs dans un incubateur artificiel. Les oeufs sont déposés sur un substrat à base de terreau et de sable, ou de la vermiculite. Si vous vivez en Corse ou dans une région où le climat est très chaud, l'incubation naturelle dans la terre est possible.
La chaleur doit constamment être située entre 28 et 32°C pour les tortues méditerranéennes. Cette valeur est différence selon l'origine de l'espèce.
Il faut également avoir un niveau d'hygrométrie satisfaisant en pulvérisant de l'eau régulièrement. Il doit être généralement compris entre 70 et 90%.

La naissance des bébés tortues 

Enfin la naissance intervient quelques mois plus tard dans un délai variable selon l'espèce. Le bébé tortue perce sa coquille avec sa dent de l'oeuf située au bout de sa tête, et utilise ses pattes avants. Une fois le sac vitellin pleinement absorbé, le bébé quitte sa coquille. Vous pouvez lui proposer un bain tiède et de la nourriture découpée en petits morceaux.

L'hibernation des tortues 

Dans nos régions au climat tempéré, comme le territoire français et alentours, les tortues n'ont plus la capacité d'être active et de se nourrir. En effet par manque de soleil et de chaleur, ces animaux à sang froid ne peuvent se réchauffer. Les tortues n'ont pas d'autres choix que d'hiberner pour conserver leur santé.

Comment faire hiberner une tortue ? 

Dans la nature à partir de septembre elles cessent progressivement de s'alimenter et se mettent en quête d'un terrier. En captivité si les tortues vivent dans un enclos ou un bassin, le comportement est similaire. Avec la baisse du soleil, les tortues arrêtent naturellement de manger la nourriture que vous leur proposer. Les bains d'eau tiède réguliers favorisent l'élimination des aliments non digérés. Cette étape est importante afin d'éviter que des parasites se forment dans le système digestif au cours de l'hibernation et provoquent des maladies. Une vermifugation peut d'ailleurs être pratiquée.

Le caisson d'hibernation pour tortue 

Une tortue terrestre hiberne très bien dans une caisse en bois dans laquelle on met des feuilles mortes, de la paille ou du foin, et que l'on place ensuite dans une pièce fraîche de la maison. La température doit impérativement être située entre 5 et 10°C. Une température trop basse représente un risque d'hypothermie. Et à l'inverse une valeur trop élevée ne maintient la tortue que partiellement hibernée, ses réserves de graisses sont alors vite consumées.
Les tortues aquatiques comme la tortue de Floride hibernent également à l'hiver. L'hibernation a lieu dans un aquarium avec un faible volume d'eau et de sable. La tortue cesse de se nourrir et a digestion s'interrompt. La température de l'eau doit être d'environ 10°C.
Il arrive parfois que les tortues se réveillent en cas de hausse des températures. Il faut rapidement trouver un autre endroit plus frais, ou sinon interrompre le processus. En cas de rechute des températures, les tortues pourront à nouveau hiberner, à condition de répéter l'étape de préparation à savoir des bains d'eau tiède et un arrêt progressif de l'alimentation.
Une tortue malade ou affaiblie doit absolument éviter l'hibernation, car cela pourrait lui être fatal. Un contrôle régulier du poids est indispensable afin de s'assurer de son bon état de santé.