S'enregistrer

L’incubation des oeufs de tortues hermann

incubateur oeuf tortue hermann

Dans la nature la tortue hermann est une espèce de reptiles vivant notamment en France et plus particulièrement en Méditerranée. Dans cette région le climat chaud et sec est favorable à la reproduction et la naissance de bébés tortue d'Hermann. En effet comme beaucoup d'espèces de reptiles et de tortues, dont la tortue d'Hermann ont besoin de chaleur pour vivre et se reproduire. Au moment de l'accouplement, de la ponte puis de l'incubation le soleil doit être au rendez-vous.

La reproduction de la tortue hermann 

En captivité une tortue Hermann n'a pas forcément des conditions idéales de reproduction et de pontes. Le niveau minimale de chaleur et d'humidité de son habitat doivent être optimaux. Le climat étant différent selon le lieu géographique où vous êtes situé en France ou ailleurs, l'incubation doit s'effectuer le plus souvent de manière artificielles dans un incubateur.

La parade amoureuse 

Au printemps et à l'été, le mâle lance la parade amoureuse et fais son possible pour immobiliser la femelle en vue de s'accoupler avec elle. Avec son bec il n'hésite pas à lui mordre ses pattes pour lui faire comprendre son souhait. Il ne faut pas hésitez à séparer les mâle s'ils se montrent trop insistants auprès des femelles. Il n'est pas rare de voir les pattes des femelles avec de multiples blessures.
Après plusieurs tentatives le mâle parvient enfin à s'adosser au dessus de la carapace de la femelle et éjacule son sperme. À ce moment précis la tortue terrestre mâle émet un cri caractéristique, fait unique dans la vie d'une tortue.
Une fois la chose faite, chaque tortue de terre part à ses occupations habituelles.

La fécondation 

Si tout se passe bien, et que la maturité sexuelle du mâle et de la femelle avait bien été acquise préalablement, cette dernière féconde ses ovules avec le sperme du mâle. Votre tortue femelle doit atteindre au minimum sa dixième année et avoir un poids d'environ 500 grammes afin de pouvoir se reproduire et pondre des oeufs. Sa carapace doit avoir une taille suffisamment grande pour pouvoir héberger quelques oeufs, et son cloaque suffisamment grand pour pouvoir ensuite les pondre. Sans quoi une rétention d'oeufs est possible. Certaines tortues semblent pourtant fécondes, peut aussi présenter des anomalies génétiques.
Quand au mâle tortue hermann il obtient sa maturité sexuelle à un âge moins avancé. Généralement vers sa cinquième année et avec un poids plus léger que celui de la femelle. Sa carapace doit pouvoir épouser celle de sa partenaire.
À noter que si les sous-espèces de testudo hermanni sont pas identiques il est grandement préférable de ne pas les faire accoupler. En effet pour préserver les espèces d'animaux, bien que la différence soit minimale, il ne faut confondre la testudo hermanni hermanni avec l'espèce testudo hermanni boettgeri.
Un accouplement d'une testudo hermanni avec sa cousine la testudo graeca est encore plus néfaste. Bien que ces deux espèces d'animaux testudo se ressemblent elles ne doivent surtout pas être mélangées.

La ponte des oeufs de tortue de terre 

60 jours environ après cette expérience tumultueuse, la tortue femelle part en quête d'un endroit où effectuer la ponte de ses oeufs.

Le choix du nid

Elle tâtonne son enclos situé dans le jardin à la recherche de la zone de ponte idéale. Elle se met ensuite à creuser un trou dans la terre avec ses pattes, puis elle se met à pondre ses oeufs un à un. La tortue terrestre femelle rebouche enfin son trou de terre avec ses pattes. Hélas il arrive parfois que les femelles casses malencontreusement certains oeufs avec leurs pattes.
Tous ces efforts sont très épuisants pour elle, et demande beaucoup d'efforts. C'est pourquoi il est important de lui apporter une alimentation aussi riche que possible. Une alimentation particulièrement riche en calcium, qui est un minéral essentiel pour fabriquer la coquilles de ses oeufs. Même après la ponte il faut continuer à enrichir son alimentation en calcium afin de remplir ses réserves.
Une femelle peut par ailleurs réaliser plusieurs pontes une même année. Le plus souvent c'est parce que les oeufs et les ovules n'ont pas été fécondés en mêmes temps. Les pontes se succèdent ainsi sur plusieurs mois.
L'hibernation est également une étape essentielle pour la femelle afin d'assurer le bon fonctionnement de son appareil reproductive, dont le cycle hormonale. L'hibernation est donc un facteur favorable si vous souhaitez obtenir des pontes l'année qui suit.

La récupération des oeufs 

Dans la nature et en France, les oeufs restent ainsi sur le lieu de ponte jusqu'à l'éclosion. Seulement dans le cadre d'une reproduction en captivité, il est préférable de déterrer ces oeufs de son habitat et de le placer dans un incubateur artificiel. Cet incubateur aussi appelé couveuse, permet de pallier aux manques de chaleur et aux irrégularités hygrométrique.
Avant d'être placés dans la couveuse, les oeufs peuvent être déposé provisoirement dans un petit récipient avec du sable. Il existe par ailleurs des produits spécifiques pour contenir les oeufs, comme le boîte d'incubation Exo Terra vendu pour un prix d'environ 8 euros.
Au moment de déterrer les oeufs il faut penser à faire une inscription d'une croix sur chaque oeuf avec un crayon de papier gras. Ainsi vous serez certain de ne pas avoir retourné les oeufs. Ils devront garder la même orientation tout du long, sans quoi l'embryon ou les foetus risqueront de mourrir. Vous pouvez prendre des photos à ce moment là, afin de conserver la bonne orientation.
Pensez à noter la date de la ponte pour chaque oeuf, cela vous permettra d'estimer la date d'éclosion des oeufs. Bien que cette date soit plus ou moins de 60 jours, l'éclosion dépend de la chaleur contenue dans l'appareil d'incubation.
Parfois la tortue de terre femelle conserve le sperme du mâle tout un hiver, et ne le féconde que l'année suivante après l'hibernation. Ce sperme peut d'ailleurs être stocké plusieurs années, et traverser une série d'hibernation successive. Donnant ainsi l'impression que des pontes surviennent subitement sans pour autant avoir eu de relation avec un mâle.

L'incubation des oeufs de tortue hermann 

Ensuite vous avez deux options. Soit d'acheter un incubateur prêt à l'emploi, soit de construire un incubateur vous même.

Avec un incubateur acheté 

L'achat d'une couveuse est la solution la plus simple et la plus immédiate, surtout si vous ne vous étiez pas préparé à l'arrivé soudaine d'oeufs de tortue. Sur ce marché les marques les plus connues proposant ce type de produit sont Exo Terra et Lucky Reptile, et ont une gamme de produits et de prix équivalents. Les incubateurs dédiés aux reptiles sont nettement préférables aux modèles conçus pour les poules ou les oiseaux, car ils conservent mieux la chaleur et l'humidité. Il faut être vigilant et bien lire la description du produit ainsi que les avis. Les prix sont variables selon le vendeur et le lieu de vente.
Vous trouverez un grand nombre de modèle d'incubateurs en vente sur internet. La livraison de ce type de produit est parfois très rapide, ce qui est préférable si vous n'avez pas une animalerie spécialisée près de chez vous. Une livraison du produit en 24 heures peut être très utile en cas de ponte imprévue, mais peut représenter un prix total plus important.

Le prix d'un incubateur 

On peut par exemple citer plusieurs produits couramment utilisés. L'incubateur Reptibator de la marque Zoomed qui un prix de 190 euros en moyenne. L'incubateur thermoélectrique d'Exo Terra appelé Incubator dont le prix est d'environ 200 euros. Le Lucky Reptile Egg o Bator qui est modèle vendu pour un prix d'environ 100 euros. Ou encore son grand frère, le Reptile Herp Nursery II - Inkubator de la même marque Lucky Reptile dont le prix est autour de 150 €. Ils généralement autonomes et équipé d'un thermomètre numérique ou mécanique. Si ce n'est pas le cas, il faut vous équiper d'un thermomètre numérique indépendant.
Il vous suffit tout d'abord de mettre un substrat dans la couveuse. Il peut s'agir de vermiculite, ou bien d'un mélange de terreau et de sable. La vermiculite a l'avantage de mieux conserver l'eau que le sable. Dans le commerce on trouve des matières spécialement conçues, comme le Lucky Reptile HR-2 Hatchrite qui n'a pas besoin d'être humidifié.

Les paramètres d'incubations 

Pulvérisez ensuite de l'eau afin qu'il ait un niveau d'humidité suffisant.
Déposez ensuite vos oeufs dans ce substrat un à un jusqu'à mi-hauteur. Vous devriez apercevoir chacune des croix inscrite précédemment. Si cela est lisible vous pouvez également indiquer la date de ponte de chaque oeufs, car parfois les pontes n'ont pas lieu le même jour.
Refermez ensuite l'incubateur et paramétrer-le. La température minimale doit être de 28°C, et 32°C pour la maximale. L'hygrométrie quand à elle doit être située aux alentours des 50 à 60%. Un petit verre d'eau placé à l'intérieur de l'incubateur permettre d'attendre le niveau souhaité.
Votre incubateur se régulera maintenant automatiquement afin d'assurer les valeurs que vous avez défini.
Il est conseiller de renouveler l'air à l'intérieur de l'incubateur en l'ouvrant occasionnellement.
Un point important afin de s'assurer qu'aucune goutte provoquée par la condensation ne puisse couler sur les oeufs, est d'incliner légèrement l'incubateur avec un obstacle en dessous, ainsi l'eau s'écoulera naturellement sur le bord.

Avec un incubateur fait-maison 

La seconde option est de construire votre incubateur vous même. Il vous faut pour cela un petit aquarium ou terrarium fermé, un système de chauffage de l'eau pour aquarium, ainsi que l'utilisation d'un thermostat et d'un thermomètre numérique. Les oeufs sont placés dans une boite plastique dans laquelle on retrouve un substrat, de la vermiculite ou bien un mélange sable et terreau. Ce substrat est humidifié grâce à un pulvérisateur d'eau.

La construction de l'incubateur 

À l'intérieur de l'aquarium ou de votre terrarium sont posées deux briques rectangulaires orientées à la verticale. Un cordon chauffant faisant office de chauffage est placé au fond de l'aquarium. Une lampe chauffante n'est pas recommandée, car elle ne dégage pas de chaleur uniforme. La sonde du thermostat sera quand à elle à l'air libre, afin de mesurer la température de l'air. Cette résistante chauffante associé au thermostat chauffera l'eau et ainsi l'air à l'intérieur de l'aquarium. Pour contrôler la température vous pouvez vous équiper d'un thermomètre à viser infrarouge, comme celui d'Exo Terra. Ou bien un thermomètre numérique avec une sonde et un fil, proposé par la marque Lucky, Exo Terra, ou ZooMed.
Vous y versez de l'eau jusqu'à mi-hauteur des briques. Les oeufs doivent être dans l'obscurité et ne pas être exposés directement par une lampe chauffante.

La disposition des oeufs 

En parallèle vous déposez chaque oeuf dans la boite plastique avec le substrat.
Une fois posée, il ne faut plus jamais retourner les oeufs. Sans quoi vous risqueriez de tuer l'embryon contenu dans l'oeuf.
Puis vous posez cette boite sur les briques, de façon à former une sorte de pont surélevé par rapport à l'eau. À aucun moment la boite plastique ne touche l'eau.
Cette même boite sera munie d'un couvercle sur lequel on aura préalablement percé des trous afin de laisser passer l'air, et ne pas créer un chauffage excessif.
L'aquarium ou terrarium est lui même refermé avec une plaque en verre au dessus, en laissant une petite ouverture pour laisser passer l'air.
Attention l'aquarium ne devra pas être posée à l'horizontal, mais devra être légèrement penché. Car en aucun cas les gouttes d'eau formée par la condensation ne doivent tomber directement sur les oeufs.
En inclinant l'aquarium avec un obstacle, l'eau s'écoulera naturellement sur les côtés.
Comme avec la couveuse du commerce, le thermostat est réglé de façon à obtenir une température minimale avoisinant les 28 degrés et n'excédant pas les 32°C. Ces températures varient selon l'espèce de votre tortue.

La température et l'hygrométrie d'incubation 

Quel que soit l'option choisie, ce substrat doit avoir un taux d'humidité suffisant. Il faut donc toujours s'assurer que le verre ou l'aquarium aient suffisamment d'eau.

La température 

L'incubation des oeufs de tortue hermann a lieu quand la température est comprise entre 28 et 32°C. 28°C est une valeur minimale, en dessous les foetus ne se développe pas ou mal. Toutefois la valeur de température aura une influence directe sur le sexe des tortues. La valeur minimale donnera des mâles, et à l'inverse une température plus élevée donnera des femelles. 30°C est donc une bonne valeur intermédiaire si vous souhaitez avoir chaque sexe.

L'hygrométrie 

Le taux d'humidité doit être très élevé et être compris entre 70 et 90% constamment.
La durée d'incubation des oeufs de tortues hermann est d'environ 60 jours.
Ce temps d'incubation des oeufs de tortues hermann dépend aussi de la température d'incubation. Une température qui tend vers les 32°C accéléra le temps d'incubation, et donnera exclusivement des femelles. À l'inverse une température minimale proche des 28°C ralentira le développement des oeufs, et donnera naissance à des tortues terrestres mâles. Comme pour la plupart des reptiles d'ailleurs.
En captivité il est facile d'optimiser l'installation dans le but d'obtenir plus ou moins de mâles et de femelles.
Avec l'utilisation d'une couveuse du commerce, un verre d'eau placé à l'intérieur permettra facilement d'atteindre ces valeurs. Avec l'incubateur fait vous même, l'eau contenue dans l'aquarium fera naturellement ce travail.

Comment savoir si un oeuf a été fécondé ? 

Au cours de l'incubation il existe une méthode très simple afin de savoir si les oeufs de tortue hermann ont bien été fécondés et contiennent une tortue de terre en développement. On appelle cela le mirage. Mettez-vous dans l'obscurité, délogez délicatement un oeuf sans le retourner, positionner sous l'oeuf une lampe torche ou la lampe d'un téléphone portable. On appelle cela le mirage. Au départ l'oeuf de tortue hermann est clair. Au bout de 3 semaines environ et si la fécondation de l'oeuf a bien eu lieu, vous pourrez apercevoir les vaisseaux sanguins de l'embryon ou une masse sombre à un endroit. Quel que soit le résultat, je vous conseille de le replacer dans l'incubateur. Ce test n'est pas fiable à 100%, c'est pourquoi mieux vaut attendre les 60 jours voire plus.

L'incubation naturelle d'œufs de tortue hermann 

Les conseils donnés ici sont utiles si votre zone géographique est situé dans une région de France où le climat de votre jardin ou de votre habitat n'est pas favorable. Si au contraire vos tortues terrestres vivent en captivité dans un secteur géographique où le climat est très chaud, comme le sud de la France, vous pouvez tout à fait envisager une incubation naturelle des oeufs directement dans l'enclos sans aucun appareil. Il faudra néanmoins veiller à ce que l'endroit de votre jardin soit protégée par une bordure, afin d'éviter qu'au moment de l'éclosion les autres tortues terrestres ne les dérangent.
Tout en sachant que selon le lieu géographique, et où dans le jardin les oeufs sont placés et de la température qu'il y fait, le sexe des tortues n'est pas le même.
Les oeufs situés plus ou fond du trou auront une température plus fraîche que ceux au dessus, et le sexe sera différent. Concrètement il y a plus de tortues femelles au dessus, et de tortues mâles en bas du trou.

La durée incubation d'un oeuf de tortue hermann 

La date de la naissance peut-être calculée à partir de la date de la ponte. Il faut compter environ 60 jours avant que les tortues terrestres commencent à éclore de leur coquille. C'est pourquoi il est important de noter directement sur la coquille de l'oeuf avec l'aide d'un crayon de papier gras la date à laquelle il a été prélevé. Un premier oeuf peut espérer éclore à 55 jours environ.
Le poids est un bon indicateur de la viabilité d'un oeuf. En effet en comparant le poids de quelques oeufs, vous remarquerez aussitôt les oeufs qui ne sont pas développés. Un oeuf tortue de terre sur le point d'éclore a un poids d'environ 10 à 15 grammes, comprenant en grande partie le poids de sa carapace et de la coquille.

Comment réussir l'incubation des oeufs ? 

La reproduction et l'incubation des oeufs de tortues terrestres est une expérience délicate. L'élevage requiert de la minutie et de la patience. L'utilisation des incubateurs n'est pas chose aisée. Il n'est pas rare que la première fois ne donne aucune naissance. Bien souvent cela est dû au faites que les oeufs ont été découverts trop tard dans le jardin, ou que la couveuse n'était pas prête assez rapidement. L'âge de la femelle et du mâle est un critère important dans la reproduction. L'âge requis pour la femelle est de 10 ans environ. Quand au mâle la maturité sexuelle est atteinte à un âge d'environ 5 ans. En captivité l'âge de la maturité sexuel peut être un plus avancé que dans la nature, si les conditions de vie et d'alimentation sont optimales.

En effet l'alimentation est un élément essentiel pour la croissance et le bon développement des appareils reproducteurs. L'alimentation doit être riche en calcium pour assurer un bon développement des oeufs. Elle doit également être riche en vitamines et autres minéraux. L'habitat de vos tortues, qui sont des animaux avant tout sauvages, doit être aussi vaste que possible avec une belle exposition au soleil. Si l'habitat de vos tortues est un terrarium une reproduction est possible, mais il devra être également suffisamment spacieux. La ponte dans ce type d'habitat étant beaucoup plus complexe, il n'est pas rare que la femelle fasse une rétention d'oeufs. Il faut alors prévoir une zone de ponte au sein même de son habitat terrarium en la surélevant.
Il faut savoir que dans la nature tous les oeufs ne donne pas non plus naissance à des bébés, bien au contraire.

En revanche la première fois où l'on réussi à faire naitre des bébés tortues procurent un grand sentiment de joie et satisfaction.
Ce n'est pas parfois qu'après plusieurs années que les éleveurs parviennent enfin à obtenir des bébés. Il est nécessaire de s'informer le plus possible sur les techniques en lisant sur internet ou dans un livre. Les méthodes ne sont figées, il revient à chacun de l'adapter à sa manière. Un livre peut vous donner une technique, et un autre livre une toute autre méthode. Il faut choisir un livre qui donne des instructions clairement et qui est écrit par un auteur ayant réellement fait l'expérience de l'incubation des oeufs de bébés tortues.

La réglementation 

Par ailleurs, sachez que tortue hermann est une espèce de reptiles inscrite dans l'annexe II de la Convention de Washington (CITES). Ce qui est donc valables pour chacune des sous-espèces, la testudo hermanni hermanni et la testudo hermanni boettgeri.
Cette espèce de reptiles a une inscription dans l'annexe A du règlement CE n° 338/97 relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages. Les espèces d'animaux avec une inscription dans l'annexe II, dont la tortue d'Hermann sont tenues d'être inscrites dans un registre. Il existe d'autres règles inscrites en annexe.

Sur le même sujet :