S'enregistrer

Bien s’occuper de sa tortue grecque

tortue grecque graeca

La tortue grecque est une espèce de tortue de terre que l'on confond souvent avec sa cousine la tortue hermann. À l'état sauvage la testudo graeca vit au sud-est de l'Europe dans la région des Balkans, des environs de la mer Noire ou encore en Afrique du nord. Comme en Grèce, l'Iran, la Turquie, la Roumanie, aussi au Maroc, en Tunisie jusqu'au nord-ouest de la Lybie.
On compte dix sous-espèces ou taxons. La testudo graeca graeca, la testudo graeca ibera, la testudo Graeca terrestris, la testudo graeca zarudnyi, ou encore la testudo graeca nabeulensis.
La testudo graeca présente un éperon corné sur les cuisses arrières, contrairement à la tortue hermann qui n'en dispose pas. En revanche la testudo graeca dispose d'une écaille supracaudale simple, qui n'est pas divisée en deux. La carapace est de couleur marron et jaune foncé. La couleur de la dossière est plus ou moins foncée selon les taxons.
Le plastron des mâles testudo graeca ibera mesure 20 cm en moyenne. Les femelles testudo graeca ibera sont plus grandes et peuvent avoir une taille atteignant jusqu'à 30 cm.
Cette espèce s'acclimate bien en France à condition que les températures soient suffisantes. Elle peut séjourner en captivité dans un vaste enclos extérieur, et dans un terrarium quand la météo n'est pas suffisamment favorable. Quand la chaleur diminue elle entre en hibernation.

Achat et prix d'une tortue grecque 

La testudo graeca bénéficie d'une protection avancée du fait de sa rareté grandissante dans la nature. En France la détention et l'élevage de cette espèce classée en annexe sont très réglementés afin de préserver son statut de conservation. Elle est répertoriée à l'annexe A du règlement européen et à l'annexe II de la convention de Washington. Il y a également une série d'annexe inscrite dans le règlement communautaire d'application de la CITES qui clarifie le statut de l'espèce, en autorisant par exemple l'échange d'animaux entre particuliers uniquement.
Néanmoins les tortues terrestres nées et élevées en captivité sont autorisées à la vente et à la détention. La capture d'animaux directement dans le milieu sauvage comme en France ou en Turquie est strictement interdit.
Au delà de l'achat de la tortue de terre elle même, il est important de rappeler qu'un important investissement en matériel est également nécessaire. Surtout s'il s'agit de jeunes espèces de tortues qui séjournent partiellement dans un vivarium.
Un modèle nu fermé est vendu environ 200 à 300 euros. Il doit être équipé d'une lampe UVB à remplacer chaque année, ainsi que d'un spot chauffant.
Ces deux lampes consomment par ailleurs de l'électricité, ce qui alourdit inévitablement la facture.
L'autre budget conséquent concerne l'alimentation. Surtout si vous ne disposez pas d'un jardin et qu'il vous faut tout à acheter.

L'élevage d'une tortue grecque 

On peut acheter une espèce testudo graeca juvénile ou adulte en animalerie ou directement auprès d'un éleveur. Parmi les taxons les plus couramment proposé il y a essentiellement la testudo graeca ibera.
Certaines animaleries en ligne proposent la livraison de tortues terrestres à votre domicile. Rassurez-vous, la livraison est effectuée par un transporteur spécialisé.
Au moment de la vente, le vendeur remet systématiquement à l'acheteur un certificat de cession de l'animal. Vous concernant vous devrez lui remettre votre statut de déclaration de détention qui vous aura été remis par la préfecture de votre région (AEA).
La détention de plus six espèces de tortues vous impose théoriquement de demander un certificat de capacité et d'autorisation d'ouverture d'un élevage de reptiles.

Le prix d'une tortue grecque 

Le prix d'une testudo graeca dépend principalement de son âge, de son sexe et des sous-espèces. Un mâle adulte est vendu moins cher qu'une femelle du même âge. Jusqu'à 1200 euros pour une testudo graeca ibera femelle adulte d'une dizaine d'année avec une plastron de 30 cm. 900 euros en moyenne pour l'autre sexe.
Les bébés et les très jeunes tortues de moins de cinq ans sont vendues au même prix, car à cet âge il est encore très difficile d'identifier le sexe. Compter environ 160 euros pour une jeune testudo graeca ibera de 8 centimètres environ.
Une jeune espèce testudo graeca est proposée aux alentours des 200 euros.
Quand on débute dans l'élevage de tortue, il est grandement préférable au départ de ne prendre qu'un seul spécimen. Avec l'expérience vous serez plus à l'aise avec la détention de plusieurs animaux.

L'enclos extérieur de la tortue grecque 

Une tortue grecque est d'abord un animal qui à l'état sauvage passe sa vie sur un immense espace. En captivité, son habitat de vie est inévitablement plus réduit. Pour que votre tortue terrestre soit heureuse, il lui faut donc un enclos aussi grand que possible.
Ce parc pourra être complété par un vivarium pour les périodes de mauvais temps ou avec des baisses brutales de températures au cours de l'année.

Comment fabriquer un enclos à sa tortue ? 

L'emplacement du parc se fait en fonction de l'ensoleillement de votre jardin. Votre tortue terrestre a besoin de beaucoup de soleil et de chaleur. 25°C environ le jour, et 18°C la nuit. Le parc ne doit pas être exposé aux courants d'air, ni être directement sous un arbre qui créerait trop d'ombre. S'il est collé au mur de votre maison c'est encore mieux, car ainsi la chaleur accumulée la journée rayonnera la nuit et évitera d'éventuelles gelées.
Le parc ne doit pas être non plus dans un creux ou une zone inondable.
Les dimensions minimums de l'enclos varient selon la taille et le nombre d'animaux que vous détenez. 2 mètres de longueur est le minimum.
Si votre tortue grecque est encore toute petite, le parc peut être plus petit. Néanmoins il faut garder en tête qu'elle grandira et atteindra sa taille adulte. Alors autant lui construire un grand parc dès le départ.
Pour éviter les fuites, une haute clôture en bois ou en pierre est nécessaire. Il faut une clôture d'au moins 30 centimètres de hauteur en moyenne et 15 centimètres en profondeur.
En effet les tortues terrestres pourraient s'enfuir en creusant la terre.
Les bordures transparentes, en Plexiglas par exemple, sont déconseillées. Car votre tortue de terre sera toujours tentée de vouloir aller au delà de son parc.

Pour protéger les plus jeunes tortues, il est conseillé de disposer un grillage sur le dessus de l'enclos de votre jardin. Ces animaux sont très vulnérables aux morsures de rongeurs ou de rats.
Cela peut également les mettre à l'abri de certains animaux de compagnie comme le chien ou le chat.

Aménager l'enclos de sa tortue 

Pour se reposer le parc doit détenir un ou plusieurs cachettes. Une cabane en bois ou en pierre où il y a suffisamment d'obscurité à l'intérieur.
Le sol du parc peut être recouvert d'herbes et de plantes qui se consomment. Ainsi votre testudo graeca sera moins dépendante de vous. Vous pouvez y semer le lot de graines prêtes à être semées.
Quelques arbustes et branchages créeront de l'ombre et permettront à votre tortue de s'y terrer en période de chaleur. Elle aime se cacher dans des terriers et au pieds d'arbustes.
Il faut également penser à mettre un récipient peu profond mais assez large pour qu'elle puisse s'y baigner et boire. Les tortues ayant toujours tendance à déféquer et à uriner dedans, il faut penser à renouveler l'eau régulièrement.
Une serre collée à l'abri peut être intéressante afin de permettre à votre tortue de terre de s'y réfugier par mauvais temps. Vous pouvez même y installer une ampoule chauffante en céramique associée avec un thermostat.
En parcourant le site vous pourrez y trouver de nombreuses photos d'enclos et conseils publiés par les membres.

Le terrarium pour tortue grecque 

Bien que la testudo graeca apprécie surtout être en extérieur, il est parfois nécessaire de la placer dans un terrarium à l'intérieur de votre maison. C'est le cas des très jeunes tortues qui sont encore fragiles, mais aussi des adultes quand la chaleur extérieure n'est pas assez élevée, comme dans le nord de la France par exemple. Elle doit idéalement être située entre 25 et 30°C.

La taille du terrarium d'une tortue 

Le choix du terrarium est défini selon la taille de la tortue. Comme pour l'enclos, il doit être aussi que possible.
On indique que les dimensions du vivarium se calcule en multipliant par huit la longueur de la carapace, et par quatre la largeur. Bien entendu si vous avez plusieurs tortues, il faut augmenter ces valeurs.
Bien que plus lourds et coûteux, les terrariums en verre et fermés sont les modèles à privilégier. Ils ont l'avantage d'être plus simples à entretenir, et surtout ils conservent mieux la chaleur. Ils sont généralement équipés de vitres coulissantes sur le devant, ce qui facile l'accès aux tortues.
Compter au minimum 200 euros pour un petit modèle.

L'aménagement de son terrarium pour tortue 

Afin d'obtenir la température souhaitée, il doit être équipé tout d'abord d'une lampe chauffante à incandescence d'environ 50W. En l'associant à un thermostat, elle ne fonctionne que quand c'est nécessaire. Vous pouvez aussi opter pour une lampe invisible en céramique pour la nuit.
Ce spot chauffant doit être placé sur l'un des côtés du vivarium et non au centre. Cela permet d'avoir deux zones à des températures différentes, et permet ainsi à la tortue de mieux réguler sa chaleur interne.

Et pour substituer le rayonnement du soleil, le terrarium ou aquarium doit impérativement être équipé d'une lampe UVB. Elle doit être placée à l'intérieur, sans quoi les rayons UVB seraient filtrés. Ces rayons sont nécessaires à la tortue pour synthétiser la vitamine D et pour ensuite absorber le calcium dans son alimentation. Sans ce calcium la carapace se développe mal.
Cette lampe est allumée environ 10 à 12 heures par jour, et doit être remplacée chaque année. Bien qu'elle continuera de s'allumer au delà, elle n'émettra plus suffisamment d'UV.

La décoration de l'intérieur du terrarium de sa tortue 

Pour donner un aspect naturel à son habitat, il faut placer un substrat sur le sol. Il peut s'agir de différents matériaux, comme la terre de bruyère, la fibre de coco ou les écorces de bois.
Pour lui permettre de s'hydrater et se rafraîchir, il faut placer un récipient d'eau. Du fait de la chaleur, cette eau aura tendance à s'évaporer rapidement.
En bois ou en résine, une cachette doit être mise à disposition pour permettre à votre animal de s'y réfugier en journée et la nuit.
Pour compléter vous pouvez placer quelques branches, rochers, et plantes.
Là encore, vous pouvez vous inspirer des photos de terrarium et conseils qui sont publiés sur le site.

Ce terrarium doit enfin être placé dans un endroit lumineux de votre maison et ne pas être posé directement sur le sol. En percevant la lumière naturelle, elle pourra mieux se calibrer aux saisons.

L'alimentation d'une tortue grecque 

Comme les autres espèces de tortues terrestres méditerranéennes comme la tortue hermann, la tortue grecque est essentiellement herbivore. Elle se nourrit d'herbes sauvages, de plantes et de feuilles. Quelques fruits et légumes de saison viennent parfois compléter son menu.

De quoi se compose la nourriture d'une tortue grecque ? 

La tortue grecque consomme par exemple le pissenlit, les herbes des champs, les plantes grasses, le sédum, l'orties, la luzerne, les boutons d'or, le trèfle, le cresson, les endives, le liseron, les pâquerettes, la mâche, le plantain, les fanes de radis, les feuilles de chou et le foin à la saison d'automne.
Le pissenlit est l'aliment phare car il est très riche en calcium. Associé au soleil et aux UVB pour produire la vitamine D, il permet d'assurer le bon développement de la carapace tout au long de sa vie.
Elle mange également quelques fleurs, comme les fleurs d'onagre fraîches, les fleurs d'althéa, les fleurs de courgette et les fleurs de bignone.
Étant donné qu'ils sont riches en sucres, les fruits ne doivent être donnés que ponctuellement. On peut citer les fraises et les framboises, le kiwi, le melon, la figue. En revanche les pêches et les bananes sont nuisibles pour sa santé.
Les légumes riches en protéines végétales sont également prohiber. C'est le cas par exemple des lentilles, des petits poids ou encore des haricots. La courgette, la tomate, la carotte et le concombre sont quand à eux trop riches en phosphore et faibles en calcium.
Il arrive parfois que la testudo graeca, aussi appelée tortue de Turquie, dévore une limace ou un escargot croisé sur son chemin.

L'alimentation des bébés tortues est identiques à celle des reptiles adultes. La seule différence est que les aliments doivent être découpés en petits morceaux, afin de faciliter l'absorption par les bébés. Il est bon de saupoudrer chacun des repas par des coquilles d'oeufs émiettées ou un os de sèche que l'on râpe.

Il ne faut pas négliger l'apport en eau qui est également essentiel pour les tortues. Elle en retrouve naturellement dans ses aliments, mais aussi à l'occasion de bains. Il faut donc prévoir un récipient pour qu'elle puisse s'y baigner entièrement et boire.

Compléments alimentaires pour tortue 

Pour permettre à votre tortue terrestre de bénéficier d'une nourriture fraîche et biologique, l'idéal est de semer des graines dans votre jardin voire même dans son parc. On trouve aujourd'hui des lots de graines très diversifiées prêtes à être planter.
La quantité d'aliments dépend de l'âge et de la taille de la tortue. Elle reçoit généralement un repas chaque jour de la semaine, le matin et l'après-midi.

Vous pouvez donner des compléments alimentaires vendus en granulés une à deux fois par semaine. Ces produits sont intéressants pour pallier les éventuelles carences, mais ne remplace pas une alimentation fraîche issue de votre jardin.
L'erreur la plus fréquente est la carence en calcium et l'excès en phosphore.
La carapace est alors en mauvais état et paraît déformée avec des bosses plus ou moins prononcés. Le nom donné à cette pathologie de la carapace est l'effet Tobleronne.
En aucun cas il ne faut donner à sa tortue de terre d'aliments humains ou pour chat et chien. Le pain, les pâtes, le riz ou encore le fromage sont des poisons pour elle.

La reproduction des tortues grecque 

Si vous détenez un couple de tortue grecque de la même sous-espèce, il est possible d'obtenir des bébés dans certains conditions.
L'accouplement avec une autre espèce comme la tortue hermann est totalement déconseillé, car cela nuit à la préservation des espèces.

Comportement de la tortue grecque mâle ou femelle 

Pour que la reproduction puisse avoir lieu il faut tout d'abord être certain d'avoir deux sexes opposés. Le mâle se reconnait avec sa queue plus longue et avec un dessous de carapace appelé plastron légèrement creux. Le plastron des femelles est plat.
Il faut aussi que vos reptiles aient atteints tous les deux leur maturité sexuelle. Le mâle l'obtient à partir de sa cinquième année, et vers la dixième année pour la femelle.

Dans la nature la période de reproduction démarre dès la sortie d'hibernation et se poursuivre jusqu'en été. Pour tenter d'immobilier sa partenaire, le mâle n'hésite pas à lui mordre les pattes. En cas de cohabitation avec plusieurs mâles, il est parfois nécessaire d'isoler ponctuellement la femelle afin de la laisser tranquille.
Une fois son plastron adossé à la dossière de leur partenaire, les mâles émettent un cri particulier. C'est l'unique occasion pour entendre une tortue.

Si l'accouplement s'est bien déroulé, 60 à 70 jours plus tard, soit environ 9 semaines environ, la femelle se met en quête d'un endroit favorable pour pondre ses oeufs.
Il arrive dans certains cas que la ponte n'ait pas lieu car la femelle a décidé de conserver le sperme et de ne féconder ses ovules que plus tard, parfois même des années.
Pour faciliter la ponte, il est conseillé de bêcher la terre à un endroit et d'y mélanger un peu de sable la semaine qui précède. Dans un cas extrême si elle ne parvient pas à trouver une zone adaptée pour la ponte, elle peut faire une rétention d'oeufs.
Elle se met ensuite à creuser un trou avec ses pattes, se positionne et pond ses oeufs un à un. Elle peut pondre jusqu'à douze oeufs, ce qui peut prendre plusieurs heures.
Enfin elle rebouche le trou avec ses pattes arrières.

L'incubation d'oeufs de tortue grecque 

Dans la nature les oeufs ainsi à leur place. Mais en captivité il est préférable de les déterrer et de les placer dans un incubateur artificiel. Vos chances de voir des bébés naitre seront nettement plus élevées, surtout si le climat où vous êtes n'est pas très chaud.
En les retirant de la terre, il est conseillé d'inscrire une croix ou une inscription sur chaque oeuf avec un crayon de papier gras. Ainsi, vous serez certain que ces oeufs n'auront pas été retournés.

L'incubateur peut soit un appareil acheté dans le commerce, soit un modèle que vous fabriquez vous même.
L'incubation doit offrir des conditions idéales, à savoir une température située entre 28 et 32°C, et un taux d'humidité entre 70 et 90%.
Une température plus basse donne majoritairement des mâles, et à l'inverse une température haute donne plutôt des femelles.
Il est important d'avoir préparé l'incubateur avant la ponte, sans quoi il y a des risques que les embryons meurent.

La naissance des tortues grecque bébés 

Pour la tortue grecque, la naissance intervient environ 10 semaines après la ponte.
Avec la diminution des réserves nutritives et par manque de place, le bébé testudo graeca n'a pas d'autre choix que de percer la coquille. Il utilise pour cela la dent de l'oeuf située juste au bout de sa tête. Il s'aide de ses pattes pour casser l'ouverture.
Il reste ainsi dans sa coquille plusieurs heures le temps d'absorber tout le reste du sac vitellin qui correspond au jaune d'oeuf. Il ne faut surtout pas le déranger à ce moment.
Ensuite, vous pouvez lui proposer un bain dans une eau tiède et de très faible volume.
Et enfin le mettre dans un terrarium ou aquarium chauffé et éclairé par une ampoule UVB.
Vous pouvez dès à présent lui proposer de la nourriture comme celle des adultes. N'oubliez pas d'y saupoudrer les restes de sa coquille et de l'os de sèche râpé à chacun des ses repas.

L'hibernation de la tortue grecque 

Dans nos régions en hiver, le soleil n'est pas suffisamment présent pour maintenir actif le métabolisme de la tortue. Son sang froid a en effet besoin de chaleur extérieure pour se réchauffer. À l'état sauvage la tortue n'a pas d'autre choix que d'hiberner.
De plus cette période d'hibernation permet à votre animal de réguler ses cycles hormonaux.
Il est donc conseillé de la laisser hiberner. Seules les tortues malades ou trop jeunes sont exemptées d'hibernation.

Si vos hivers ne sont pas trop froids vous pouvez envisager de la faire hiberner directement dans son enclos en ayant bien isolé son abri, et en s'assurant qu'aucun prédateurs ne puissent y pénétrer. Autant dire que dans les régions du nord ce n'est pas envisageable.
Sinon il est plus sage de la faire hiberner dans une caisse que l'on place dans une pièce fraiche de la maison, comme une cave par exemple.
La température de cette pièce de votre maison doit impérativement être située entre 5 et 10°C maximum.
En dessous de cette température la santé de votre tortue est grandement mise en danger car elle risque l'hypothermie. Et au delà, elle n'est pas suffisamment endormie et consomme rapidement ses réserves de graisse.

À partir de mi-septembre, la tortue terrestre cesse progressivement de s'alimenter. Pour l'aider à vider le contenu de son tube digestif il est recommandé de lui faire des bains d'eau tiède réguliers et de contrôler son poids chaque semaine.
En parallèle vous pouvez préparer sa caisse et la remplir de feuilles mortes et de pailles, afin qu'elle soit bien isolée des courants d'air. Seules de petites ouvertures laisseront passer l'air.
Vous pouvez placer un thermomètre sans fil afin de s'assurer à distance que les températures sont correctes.
Vous pouvez éventuellement effectuer un contrôle de son poids, afin de se rassurer qu'elle n'a pas perdu trop de poids et qu'elle est en bonne santé.
Si vous la sentez bouger excessivement, il est conseillé d'interrompre l'hibernation et de la mettre dans un terrarium ou aquarium chauffé. Vous pourrez éventuellement recommencer la préparation et la remettre dans sa caisse un plus tard.
Une autre option consiste à placer la tortue dans le bac d'un réfrigérateur dédié. Cela présente l'avantage d'avoir une température parfaitement contrôlée et constante.

Une fois placée dans la caisse elle ne se réveillera que six mois plus tard, à partir de mars. À son réveil proposez lui à nouveau un bain et de la nourriture.
Il arrive hélas que certaines tortues ne réveillent jamais de leur hibernation. Cela s'explique souvent par une mauvaise santé de l'animal, ou par des températures trop élevées.

Sur le même sujet :

© 2021 PassionTortue.com - Mentions légales - Contactez-nous