S'enregistrer
  1. Françoise et Raymond Leduc
  2. dimanche 27 février 2011
Bonjour,

Pour nos anniversaires 2010 (fin février et début mars), nos enfants nous ont offerts... trois livres consacrés aux tortues. Nous avions emménagé deux ans plus tôt, quittant une maison et un jardin devenus trop grands après le départ de la petite dernière, et nous avions évoqué plusieurs fois la possibilité d'accueillir une tortue à notre nouveau domicile. Ils nous ont pris au mot et ont donné l'impulsion pour que ce vague désir devienne réalité.

Il faut dire que nous avons toujours eu des animaux à la maison, sauf les six premières années de notre mariage quand nous logions en appartement. Chez les parents de Françoise il y avait un vaste jardin avec clapier, poulailler et chats. Dans la ferme de mon enfance, il y avait vaches, jument, cochons, volailles, lapins, chiens... Plus tard, nous avons élevé nos enfants dans une petite maison de la banlieue nantaise dont le grand jardin donnait sur des champs. Les lapins appréciaient mon potager, une famille de hérissons a longtemps habité la haie bocagère qui fermait la parcelle, tous les chats du voisinage avaient leurs habitudes sur le mur en pierre qui longeait la terrasse, sans compter nos chats, les hamster et cochons dindes de nos enfants. Quand nous avons vendu pour venir "en ville", cette compagnie nous a très vite manqué. Certes il y a les oiseaux (mésanges, rouge-gorge, troglodyte, pinsons, verdiers) et, ici aussi, les chats du quartier. Mais une présence familière fait défaut. Et voilà pourquoi nous avons évoqué l'idée d'accueillir un hérisson ou une tortue dans notre jardin clos.

Car nous avons un jardin clos, exposé plein sud, un mètre en contrebas de la terrasse qui borde la maison. Lieu idéal pour de futurs pensionnaires, non ? C'est ce que les enfants ont pensé et leur cadeau nous a fait un grand plaisir. Il reste qu'il faut désormais transformer l'intention en acte. Après avoir sollicité et obtenu l'autorisation préfectorale, puis après avoir lu les livres de Lionel Schilliger, Reiner Praschag et M. Avanzi, j'ai préparé un "maison" pour mes futures hermanni. Elle est en bois non traité. Elle a 75 cm de façade, 60 cm de profondeur, 40 cm de hauteur. Elle est fermée sur trois côtés, le côté ouvert donne sur le sud. Devant la façade, il y a une petite terrasse de briques. Le sol de la "maison" est en terre. Dans cette terre, j'ai placé deux récipients destinés à l'hybernation des locataires. Ils sont en plastique, circulaires, avec une profondeur et un diamètre de trente centimètres. Le fond en est percé d'une quinzaine de trous. J'y ai mis 5 cm de gravier pour le drainage et j'ai rempli le tout d'un mélange de terre et de tourbe (voyez le pdf joint).

Il ne reste plus désormais qu'à trouver les éleveurs qui voudront bien nous vendre un jeune homme et une jeune fille hermann. C'est le sens de ce message. Nous ne doutons pas qu'il trouvera un écho positif et nous sommes prêts à faire quelques centaines de kilomètres pour aller chercher le petit et la petite aussitôt qu'ils seront sortis d'hibernation.

Françoise et Raymond
Réponse validée
Réponse validée En attente de modération
Bonjour Françoise et Raymond,

Nul doute que vos futures amies seront bien traitées.
Cependant, je ssui septique quanf à la capacité d'un abri qui ne soit pas mieux protégé de pourvoir dans les meilleurs conditions à l'hibernation d'Hermann, car les risques de gelées sont réels même dans l'Ouest (j'habite entre Rennes et Nantes).
Autre chose, vos tortues devront rester environ trois ans en terrarium avec des sorties limtées aus périodes les plus chaudes de l'année dans un premier temps.
Enfin, pour trouver un éleveur, étant donné que vous avez entrepris toutes les démarches nécessaires, ce qui est très bien, je vous conseil de faire les sites d'annonces sur lesquels vous trouverez votre certainement votre bohneur, en exigeant un certificat de cession.
A bientôt, Fabrice.
  1. il y a plus d'un mois
  2. # Lien direct
Autres Réponses


Il existe des réponses à cette question mais vous n'êtes pas autorisé à y accéder.
Cette question est verrouillée.