S'enregistrer
  lundi 5 octobre 2009
  1.7K Visits
Bonjour, je possède une tortue mauresque agée d'environ 70 ans (je vous avais déjà contacter concernant son installation). Caroline a passé un bon été et c'est apparement bien adaptée à son nouvelle environnement.
Nous lui avons construit une petite cabane en bois(genre niche) avec un toit étanche et une isolation sous plancher en polystyrene. La cabane est remplie de foin et nous y ajouterons des feuilles mortes seches des que possible. Les températures ont bien baissées ces dernier jour (nous sommes dans le nord est) et les premières gelées ne devraient pas tarder.
Caroline montre encore le bout de son nez de temps en temps mais a cesser de s'alimenter depuis environ une semaine. Il parrait évident qu'elle se prépare à l'hibernation.
Ma question est la suivante :
est il possible de déplacer la cabane quand elle sera en hibernation ? Nous souhaiterions en effet rentrer la cabane dans un petit garage qui l'isolera un peu plus du froid et de la neige quand les températures baisseront vraiment.
Faut il également condamner les ouvertures de la cabane ?(grillage ou autre)
Un grand merci pour votre réponse
il y a plus d'un mois
·
#2309
Réponse validée
Bonjour Friselce,

Quelle manie de vouloir isolé le plancher des cabanes des tortues.
Vous la privez ainsi d'un besoin fondamental, être à l'abri mais en pouvant s'enterrer.
La terre est un excellent régulateur thermique et les tortues ne cherchent pas à conserver la chaleur ou la fraîcheur mais à placer là ou elle se trouve en fonction de leur besoins.
Pour l'hibernation, la méthode serait plutôt la suivante, sachant que vous êtes dans le nord-est (moi en Bretagne) et que pour une hibernation extérieur, il est nécessaire de prévoir un aménagement plus conséquent.
Vous allez vous procurer une caisse en bois ou plastique (y faire des trous si plastique) d'au moins 50x50cm et 50cm de profondeur.
Vous la remplissez d'un mélange de terre, tourbe, terreau et sable, le tout légèrement humide (mais pas trop, 8O% suffiront).
Elle devra pouvoir être protégée des rongeurs (rats) avec un grillage solide (au passage, vous pouvez éliminer les rongeurs éventuels dans la pièce en question en prenant garde qu'aucun ne puisse aller dans la caisse s'il a été empoisonné).
Lorsque votre tortue va s'enterrer et ne sortira plus de la journée, vous la placer dans la caisse afin qu'elle s'y enterre, puis vous la couvrez de feuilles de noyer si possible (rongeurs) et de foin.
Vous placez la caisse dans le garage en question et si nécessaire la caisse sera elle même placée dans une autre caisse polystyrène plus large et haute (avec trous d'aération).
La tortue doit être protégée de tout risque de gelées.
Attention d'ailleurs aux premières gelées nocturnes, elle devra avoir intégré sa caisse d'hibernation avant celles-ci.
Durant l'hibernation, surveillez le taux d'hygrométrie de la terre, qui ne devra pas être trop humide, mais trop sèche, la tortue se déshydraterait.
Ensuite, il restera à attendre le printemps et une fois réveillée et remise à l'extérieur, attention aux gelées printanières, donc le soir, en abri protégé et fermé et sortie le matin une fois réveillée ou ouverture de l'abri pour qu'elle sorte à son réveil.
Voilà pour l'instant, dans l'attente de votre réponse, à bientôt, Fabrice.
il y a plus d'un mois
·
#2309
Réponse validée
Bonjour Friselce,

Quelle manie de vouloir isolé le plancher des cabanes des tortues.
Vous la privez ainsi d'un besoin fondamental, être à l'abri mais en pouvant s'enterrer.
La terre est un excellent régulateur thermique et les tortues ne cherchent pas à conserver la chaleur ou la fraîcheur mais à placer là ou elle se trouve en fonction de leur besoins.
Pour l'hibernation, la méthode serait plutôt la suivante, sachant que vous êtes dans le nord-est (moi en Bretagne) et que pour une hibernation extérieur, il est nécessaire de prévoir un aménagement plus conséquent.
Vous allez vous procurer une caisse en bois ou plastique (y faire des trous si plastique) d'au moins 50x50cm et 50cm de profondeur.
Vous la remplissez d'un mélange de terre, tourbe, terreau et sable, le tout légèrement humide (mais pas trop, 8O% suffiront).
Elle devra pouvoir être protégée des rongeurs (rats) avec un grillage solide (au passage, vous pouvez éliminer les rongeurs éventuels dans la pièce en question en prenant garde qu'aucun ne puisse aller dans la caisse s'il a été empoisonné).
Lorsque votre tortue va s'enterrer et ne sortira plus de la journée, vous la placer dans la caisse afin qu'elle s'y enterre, puis vous la couvrez de feuilles de noyer si possible (rongeurs) et de foin.
Vous placez la caisse dans le garage en question et si nécessaire la caisse sera elle même placée dans une autre caisse polystyrène plus large et haute (avec trous d'aération).
La tortue doit être protégée de tout risque de gelées.
Attention d'ailleurs aux premières gelées nocturnes, elle devra avoir intégré sa caisse d'hibernation avant celles-ci.
Durant l'hibernation, surveillez le taux d'hygrométrie de la terre, qui ne devra pas être trop humide, mais trop sèche, la tortue se déshydraterait.
Ensuite, il restera à attendre le printemps et une fois réveillée et remise à l'extérieur, attention aux gelées printanières, donc le soir, en abri protégé et fermé et sortie le matin une fois réveillée ou ouverture de l'abri pour qu'elle sorte à son réveil.
Voilà pour l'instant, dans l'attente de votre réponse, à bientôt, Fabrice.
Cette question ne contient encore aucune réponse.
Soyez le premier à y répondre !
Cette question est verrouillée.